Un conseil pour les bas débits: Ajouter cette page du site dans vos favoris,pour evitez de recharger la page index ,qui est lourde.

ASO SILLERY page bas débit

La C.O....c'est "la Course d'Orientation"

Mais qu'est-ce que la Course d'Orientation ?

Ce sport se définit comme une course individuelle, contre la montre, en terrain varié, sur circuit matérialisé par des balises que le concurrent doit découvrir par l’itinéraire de son choix, en utilisant une carte et éventuellement une boussole.
La Course d'Orientation (la ‘‘C.O’’. pour ces adeptes ) se pratique partout en France grâce à 20 ligues régionales et plus de 180 clubs, tous affiliés à la Fédération Française de Course d'Orientation (F. F. C. O). Ces clubs représentent le meilleur lieu de formation et de perfectionnement qui soit.


Un sport structuré

Les orienteurs sportifs s'affrontent à l'occasion de courses départementales et lors de grands rendez-vous régionaux et nationaux. À l'image des équipes de France qui s'affirment au niveau mondial, la course d'orientation est le sport qui monte dans notre pays.
La C. O. se pratique à pied, à ski, à VTT, et par équipes sous forme de raid. Elle fait appel à vos qualités physiques et intellectuelles, qu'elle soit pratiquée comme un loisir ou une compétition.
Ce sport de pleine nature se découvre à tout âge, seul ou en famille, à votre rythme.


la carte C.O.:

On ne joue pas sans elle : elle permet de vous situer sur le terrain, de définir sa pente, d'identifier tout élément caractéristique et de calculer la distance séparant 2 points.
Elle est la plus complète possible : on y trouve le réseau des chemins, les clôtures, trous, fossés, bornes, rochers , falaises, etc., et la densité de végétation. Elle est la plus exacte possible, notamment dans la représentation du relief où les plus infimes détails sont mentionnés. Elle est simple : l'échelle (au 1/10 000e et au 1/15 000e) est d'une grande lisibilité. Elle est pratique : le nord magnétique est représenté par des traits parallèles bleus ou noirs, équidistants de 500 mètres.

La CO est pratiquée dans le monde entier : ceci implique une codification internationale (IOF) pour les cartes.

L’échelle : généralement au 1/15 000ème (1cm ‘carte’’ = 150m ‘terrain’)
ou au1/10 000ème (1cm ‘carte’ = 100m ‘terrain’)

L’équidistance : généralement 5m (entre deux courbes de niveaux)

Les symboles : 6 catégories (tout normalisées en grandeurs, couleurs et formes)
    - Bistre : les formes du terrain
    - Noir : les rochers et blocs rocheux
    - Bleu : l’eau et les marais
    - Vert et Jaune :: la végétation
    - Noir : les caractéristiques créées par l’homme
    - Violet : symboles des parcours

La boussole, mode d'emploi :

Dans un premier temps, vous ne l'utilisez que pour orienter votre carte.
    1. Tenez la carte horizontale et repérez les traits parallèles indiquant le nord ; celui-ci est situé en haut de la carte.
    2. Posez la boussole sur la carte.
    3. Alignez l'aiguille de la boussole parallèlement aux traits du Nord, l'extrémité rouge en direction du Nord de la carte. Pour cela, faites pivoter la carte autant que nécessaire.
    4. Votre carte est orientée. Vous pouvez vérifier facilement, près de chez vous, que le détail du terrain correspond à votre représentation.
La boussole permet également de définir un angle de marche, ou azimut. La méthode sera décrite par l'animateur mais, pour l’heure, il faut vous familiariser avec la carte et, pour cela, partir en forêt.


Le choix d'itinéraire:

En C.O., il y a presque toujours plusieurs chemins pour aller d'un poste de contrôle à un autre. En compétition, le choix de l'itinéraire s'avère donc primordial. Le chemin le plus rapide n'est pas toujours la ligne droite. Vaut-il mieux contourner l'obstacle ou le franchir de front ? Avec une pratique en terrain naturel, c'est cette alternative qui rend la course d'orientation passionnante.


Le parcours de course d'orientation :

Les postes de contrôle, disposés en circuit, sont indiqués sur la carte par des cercles rouges, le départ par un triangle l'arrivée par deux cercles concentriques.
Sur le terrain, ils sont matérialisés par une balise rouge et blanche portant un numéro de code, surmontée d'une pince. Ces balises sont placées à des endroits caractéristiques du terrain, eux-mêmes représentés sur la carte par un symbole.
L'orienteur témoigne de son passage à chaque balise en poinçonnant un carton de contrôle. Ces circuits, de longueur et niveau technique variable suivant la catégorie des concurrents, doivent être parcouru dans l'ordre imposé, le plus rapidement possible.
Des Benjamins aux vétérans, les circuits proposés par les animateurs des clubs sont adaptés aux possibilités physiques et techniques de chacun.

Les définitions de poste :

Dans une course d'orientation, les concurrents de toutes les nations et de toutes les langues doivent pouvoir comprendre les descriptions des postes de contrôle sans équivoque et sans le problème de traduction.

Deux doigts de technique...

Il s'agit de découvrir des balises, placées à des endroits caractéristiques (rocher, butte, intersection, etc.) et formant un parcours. Pour cela, il faut vous orienter, c'est-à-dire :
-.au départ, vous situer sur un endroit connu (par exemple : un parking, un carrefour).
-.vous déplacer, tout en continuant d'établir en permanence une relation entre le terrain et la carte.

Avant de partir:

1. Examinez votre carte. Le terrain et la forêt sont représentés à l'aide de signes et de couleurs conventionnels. Leur signification vous sera fournie par votre initiateur ; elle est aisément assimilable.
2. À l'aide de la boussole, orientez votre carte.
3. Situez-vous sur la carte et examinez l'endroit où vous désirez vous rendre.
4. Identifiez sur la carte des repères successifs qui vous aideront à élaborer votre itinéraire pour rejoindre la première balise.


Maintenant, élancez-vous ... à vitesse réduite ...Il vaut mieux marcher dans la bonne direction que de courir dans la mauvaise. Seuls ceux qui ne vont pas en forêt de s’y perdent jamais...

Alors, bonne course !